Golf Ilbarritz 18tr. The Pebble Beach Europeen du 21 siècle

Un golf supplémentaire de 18 trous s'impose a Biarritz.....a Ilbarritz pour la plus grande joie des golfeurs du monde entier

Photos from Golf Ilbarritz 18tr. The Pebble Beach Europeen du 21 siècle's post 14/11/2021

Une Page Sport GOLF sur la Web Radio Biarritz...le mardi et le jeudi matin dans :

23/12/2020

JOYEUX NOEL 2020

04/11/2020

Novembre 2020 ......Confinement

12/10/2020

Dimanche 11 OCTOBRE 2020 FINAL du BMW PGA Championship 2020
Wentworth Golf Club, Virginia Water England : 1° T. Hatton ENGLAND -19.......2° Victor Perez BIARRITZ -15 (photo) AUPA
BRAVO Victor Perez Superbe résulat.

31/08/2020

Classement Mondial : 1° Dustin Johnson USA........2° Jon Rahm ESP.....Les FRANCAIS : .....53° Victor Perez BIARRITZ ....81° Michael Lorenzo-Véra BIARRITZ .....104° Benjamin Hébert MOLIETS ......3 Joueurs du Sud-Ouest sont les meilleurs Français...

22/06/2020

BIARRITZ / Merci Maider Arosteguy de votre engagement Voila plus d"un an pour une desserte de la Polyclinique Aguilera par UNE NAVETTE Nous ne l'oublierons pas le 28 JUIN 2020 VOTONS,si vous le désirez, pour le tandem Maïder Maider Arosteguy - Richard Tardits.......Enfin un vrai sportif a la Direction des Sports de la Ville AUPA

photo Richard Tardits

22/05/2020

SAUVER ILBARRITZ

La SEM Golfs de Biarritz est une société, dans laquelle les collectivités locales sont majoritaires, et qui gère deux entités distinctes, et dans leur objet et dans leur situation : le golf du Phare, créé en 1888, et le Centre d’Entraînement au Golf d’Ilbarritz né un siècle plus t**d.
Le premier est un parcours de 18 trous compact, avec 850 membres. Il héberge l’association sportive forte de 750 membres. Avec toute la difficulté de faire cohabiter des joueurs « permanents » qui ont leurs créneaux à l’année et qui rechignent à faire de la place aux touristes…
Sur le territoire du SIAZIM, le Centre d’Ilbarritz, créé avec deux objectifs : former de nouveaux golfeurs et attirer une clientèle touristique pour des stages de plusieurs jours et faire ainsi travailler hôtels et commerces en général.
Donc un fléchage divergent mais une gestion unique qui a oublié ces différences.
Si le golf du Phare présente un bilan positif avec une hausse constante autour de 6%, c’est tout le contraire pour Ilbarritz (-7%), en déficit depuis 2011. Le gain du premier compensant les pertes du second.

Comment en est-on arrivé là ? 🧐

A sa création, il y a 30 ans, le Centre d’Ilbarritz était un concept unique en Europe et a fait l’objet d’une importante couverture médiatique. On lui a rapidement accolé un parcours de 9 trous, dont trois en bord de falaise, superbe carte postale mais gros souci de ravinement (voir plus bas). Faute de communication, le centre a fini par disparaître des radars. Les 5 écoles hébergées sur place ont été dressées les unes contre les autres et ont, elles aussi, abandonné toute démarche publicitaire. Malgré des demandes répétées en AG, la direction de la SEM a toujours refusé le principe d’une sorte de GIE réunissant les écoles enseignants sur place, les boutiques de golf et les hôteliers proposant des séjours golfiques afin de mettre en place un business plan et d’investir dans la com.
Pourquoi ce peu d’intérêt de la direction de la SEM ? Le rêve de son directeur en poste depuis 20 ans : créer un parcours 18 trous à Ilbarritz. On comprend mieux ainsi son peu d’intérêt à développer le Centre d’Entraînement !

Sur le plan du développement durable, il a fallu, en 2013, la plainte d’un écologiste déposée entre les mains du procureur de Bayonne, suite au refus des autorités de mettre un terme au déversement de produits phytosanitaires dans le réseau des eaux pluviales. Depuis les installations indispensables ont été réalisées. Même désintérêt en 2014 pour entreprendre une démarche vertueuse afin d’obtenir la certification Ecocert des deux parcours ce qui aurait pour effet d’attirer une clientèle nordique sensibilisée à ces critères.

SOLUTION : Il faut établir pour le Centre d’Ilbarritz un vrai plan de développement commercial en associant les professionnels qui gravitent autour du golf, pourquoi pas sous la direction d’un expert tel celui qui a entrepris de redresser la SEM Biarritz Océan ?

Sauver les greens de la falaise 🥵

On nous explique aujourd’hui que trois green du golf d’Ilbarritz sont appelés à disparaître du fait du recul du trait de côte, face aux assauts de l’océan. Que construire des ouvrages pour les sauver coûterait fort cher et qu’il faut envisager de les déménager de l’autre côté de l’avenue de Biarritz, en direction du lac Mouriscot. Ce qui entraînerait la disparition du seul attrait de ce 9 trous : ses vues vers le Jaizkibel d’un côté et vers le Rocher de la Vierge, de l’autre.

Nous avons étudié une autre solution. Certes il y bien eu au cours de la précédente décennie des glissements de terrain au niveau de trois green construits au sommet de la falaise. Le dernier au printemps 2015, au dessus du restaurant La Plancha… soit à plus de 100 m de l’océan ! Le responsable de ces effondrements est le ruissellement et non les vagues. C’est le même phénomène qu’au-dessus de la Côte des Basques.

Sauf qu’à Ilbarritz, le golf a sa part de responsabilité puisque, pour construire ces green, il a remplacé la terre végétale qui coiffe la falaise argileuse par un mélange de sable et de terreau (75/25). Résultat: l’eau de pluie n’est plus dispersée par le système racinaire et descend directement jusqu’à la couche d’argile puis ruisselle en souterrain jusqu’au bord de la falaise. Au bout de quelques années, ce qui retenait la terre ayant été dissout, c’est le toboggan direction le vide ! Un phénomène encore aggravé par l’arrosage puisque il faut une hydrométrie élevée constante afin d’éviter que l’herbe du green ne grille .
Un hydro-géologue, expert auprès de la cour d’appel nous a accompagné dans la falaise et a constaté un mauvais drainage des endroits menacés. Il pense qu’on peut très bien sauver ces greens par leur imperméabilisation, à l’aide de bâches enterrées sous le mélange sable/terreau pour récupérer les eaux et de pluie et d’arrosage et les évacuer loin de la falaise. Un terrassier de Bidart a évalué l’opération à 4000 € par green, loin des dizaines de milliers d'Euros que nécessiterait le déménagement des trous en péril.

SAUVER ILBARRITZ

La SEM Golfs de Biarritz est une société, dans laquelle les collectivités locales sont majoritaires, et qui gère deux entités distinctes, et dans leur objet et dans leur situation : le golf du Phare, créé en 1888, et le Centre d’Entraînement au Golf d’Ilbarritz né un siècle plus t**d.
Le premier est un parcours de 18 trous compact, avec 850 membres. Il héberge l’association sportive forte de 750 membres. Avec toute la difficulté de faire cohabiter des joueurs « permanents » qui ont leurs créneaux à l’année et qui rechignent à faire de la place aux touristes…
Sur le territoire du SIAZIM, le Centre d’Ilbarritz, créé avec deux objectifs : former de nouveaux golfeurs et attirer une clientèle touristique pour des stages de plusieurs jours et faire ainsi travailler hôtels et commerces en général.
Donc un fléchage divergent mais une gestion unique qui a oublié ces différences.
Si le golf du Phare présente un bilan positif avec une hausse constante autour de 6%, c’est tout le contraire pour Ilbarritz (-7%), en déficit depuis 2011. Le gain du premier compensant les pertes du second.

Comment en est-on arrivé là ? 🧐

A sa création, il y a 30 ans, le Centre d’Ilbarritz était un concept unique en Europe et a fait l’objet d’une importante couverture médiatique. On lui a rapidement accolé un parcours de 9 trous, dont trois en bord de falaise, superbe carte postale mais gros souci de ravinement (voir plus bas). Faute de communication, le centre a fini par disparaître des radars. Les 5 écoles hébergées sur place ont été dressées les unes contre les autres et ont, elles aussi, abandonné toute démarche publicitaire. Malgré des demandes répétées en AG, la direction de la SEM a toujours refusé le principe d’une sorte de GIE réunissant les écoles enseignants sur place, les boutiques de golf et les hôteliers proposant des séjours golfiques afin de mettre en place un business plan et d’investir dans la com.
Pourquoi ce peu d’intérêt de la direction de la SEM ? Le rêve de son directeur en poste depuis 20 ans : créer un parcours 18 trous à Ilbarritz. On comprend mieux ainsi son peu d’intérêt à développer le Centre d’Entraînement !

Sur le plan du développement durable, il a fallu, en 2013, la plainte d’un écologiste déposée entre les mains du procureur de Bayonne, suite au refus des autorités de mettre un terme au déversement de produits phytosanitaires dans le réseau des eaux pluviales. Depuis les installations indispensables ont été réalisées. Même désintérêt en 2014 pour entreprendre une démarche vertueuse afin d’obtenir la certification Ecocert des deux parcours ce qui aurait pour effet d’attirer une clientèle nordique sensibilisée à ces critères.

SOLUTION : Il faut établir pour le Centre d’Ilbarritz un vrai plan de développement commercial en associant les professionnels qui gravitent autour du golf, pourquoi pas sous la direction d’un expert tel celui qui a entrepris de redresser la SEM Biarritz Océan ?

Sauver les greens de la falaise 🥵

On nous explique aujourd’hui que trois green du golf d’Ilbarritz sont appelés à disparaître du fait du recul du trait de côte, face aux assauts de l’océan. Que construire des ouvrages pour les sauver coûterait fort cher et qu’il faut envisager de les déménager de l’autre côté de l’avenue de Biarritz, en direction du lac Mouriscot. Ce qui entraînerait la disparition du seul attrait de ce 9 trous : ses vues vers le Jaizkibel d’un côté et vers le Rocher de la Vierge, de l’autre.

Nous avons étudié une autre solution. Certes il y bien eu au cours de la précédente décennie des glissements de terrain au niveau de trois green construits au sommet de la falaise. Le dernier au printemps 2015, au dessus du restaurant La Plancha… soit à plus de 100 m de l’océan ! Le responsable de ces effondrements est le ruissellement et non les vagues. C’est le même phénomène qu’au-dessus de la Côte des Basques.

Sauf qu’à Ilbarritz, le golf a sa part de responsabilité puisque, pour construire ces green, il a remplacé la terre végétale qui coiffe la falaise argileuse par un mélange de sable et de terreau (75/25). Résultat: l’eau de pluie n’est plus dispersée par le système racinaire et descend directement jusqu’à la couche d’argile puis ruisselle en souterrain jusqu’au bord de la falaise. Au bout de quelques années, ce qui retenait la terre ayant été dissout, c’est le toboggan direction le vide ! Un phénomène encore aggravé par l’arrosage puisque il faut une hydrométrie élevée constante afin d’éviter que l’herbe du green ne grille .
Un hydro-géologue, expert auprès de la cour d’appel nous a accompagné dans la falaise et a constaté un mauvais drainage des endroits menacés. Il pense qu’on peut très bien sauver ces greens par leur imperméabilisation, à l’aide de bâches enterrées sous le mélange sable/terreau pour récupérer les eaux et de pluie et d’arrosage et les évacuer loin de la falaise. Un terrassier de Bidart a évalué l’opération à 4000 € par green, loin des dizaines de milliers d'Euros que nécessiterait le déménagement des trous en péril.

22/05/2020

Biarritz Ecologie

SAUVER ILBARRITZ

La SEM Golfs de Biarritz est une société, dans laquelle les collectivités locales sont majoritaires, et qui gère deux entités distinctes, et dans leur objet et dans leur situation : le golf du Phare, créé en 1888, et le Centre d’Entraînement au Golf d’Ilbarritz né un siècle plus t**d.
Le premier est un parcours de 18 trous compact, avec 850 membres. Il héberge l’association sportive forte de 750 membres. Avec toute la difficulté de faire cohabiter des joueurs « permanents » qui ont leurs créneaux à l’année et qui rechignent à faire de la place aux touristes…
Sur le territoire du SIAZIM, le Centre d’Ilbarritz, créé avec deux objectifs : former de nouveaux golfeurs et attirer une clientèle touristique pour des stages de plusieurs jours et faire ainsi travailler hôtels et commerces en général.
Donc un fléchage divergent mais une gestion unique qui a oublié ces différences.
Si le golf du Phare présente un bilan positif avec une hausse constante autour de 6%, c’est tout le contraire pour Ilbarritz (-7%), en déficit depuis 2011. Le gain du premier compensant les pertes du second.

Comment en est-on arrivé là ? 🧐

A sa création, il y a 30 ans, le Centre d’Ilbarritz était un concept unique en Europe et a fait l’objet d’une importante couverture médiatique. On lui a rapidement accolé un parcours de 9 trous, dont trois en bord de falaise, superbe carte postale mais gros souci de ravinement (voir plus bas). Faute de communication, le centre a fini par disparaître des radars. Les 5 écoles hébergées sur place ont été dressées les unes contre les autres et ont, elles aussi, abandonné toute démarche publicitaire. Malgré des demandes répétées en AG, la direction de la SEM a toujours refusé le principe d’une sorte de GIE réunissant les écoles enseignants sur place, les boutiques de golf et les hôteliers proposant des séjours golfiques afin de mettre en place un business plan et d’investir dans la com.
Pourquoi ce peu d’intérêt de la direction de la SEM ? Le rêve de son directeur en poste depuis 20 ans : créer un parcours 18 trous à Ilbarritz. On comprend mieux ainsi son peu d’intérêt à développer le Centre d’Entraînement !

Sur le plan du développement durable, il a fallu, en 2013, la plainte d’un écologiste déposée entre les mains du procureur de Bayonne, suite au refus des autorités de mettre un terme au déversement de produits phytosanitaires dans le réseau des eaux pluviales. Depuis les installations indispensables ont été réalisées. Même désintérêt en 2014 pour entreprendre une démarche vertueuse afin d’obtenir la certification Ecocert des deux parcours ce qui aurait pour effet d’attirer une clientèle nordique sensibilisée à ces critères.

SOLUTION : Il faut établir pour le Centre d’Ilbarritz un vrai plan de développement commercial en associant les professionnels qui gravitent autour du golf, pourquoi pas sous la direction d’un expert tel celui qui a entrepris de redresser la SEM Biarritz Océan ?

Sauver les greens de la falaise 🥵

On nous explique aujourd’hui que trois green du golf d’Ilbarritz sont appelés à disparaître du fait du recul du trait de côte, face aux assauts de l’océan. Que construire des ouvrages pour les sauver coûterait fort cher et qu’il faut envisager de les déménager de l’autre côté de l’avenue de Biarritz, en direction du lac Mouriscot. Ce qui entraînerait la disparition du seul attrait de ce 9 trous : ses vues vers le Jaizkibel d’un côté et vers le Rocher de la Vierge, de l’autre.

Nous avons étudié une autre solution. Certes il y bien eu au cours de la précédente décennie des glissements de terrain au niveau de trois green construits au sommet de la falaise. Le dernier au printemps 2015, au dessus du restaurant La Plancha… soit à plus de 100 m de l’océan ! Le responsable de ces effondrements est le ruissellement et non les vagues. C’est le même phénomène qu’au-dessus de la Côte des Basques.

Sauf qu’à Ilbarritz, le golf a sa part de responsabilité puisque, pour construire ces green, il a remplacé la terre végétale qui coiffe la falaise argileuse par un mélange de sable et de terreau (75/25). Résultat: l’eau de pluie n’est plus dispersée par le système racinaire et descend directement jusqu’à la couche d’argile puis ruisselle en souterrain jusqu’au bord de la falaise. Au bout de quelques années, ce qui retenait la terre ayant été dissout, c’est le toboggan direction le vide ! Un phénomène encore aggravé par l’arrosage puisque il faut une hydrométrie élevée constante afin d’éviter que l’herbe du green ne grille .
Un hydro-géologue, expert auprès de la cour d’appel nous a accompagné dans la falaise et a constaté un mauvais drainage des endroits menacés. Il pense qu’on peut très bien sauver ces greens par leur imperméabilisation, à l’aide de bâches enterrées sous le mélange sable/terreau pour récupérer les eaux et de pluie et d’arrosage et les évacuer loin de la falaise. Un terrassier de Bidart a évalué l’opération à 4000 € par green, loin des dizaines de milliers d'Euros que nécessiterait le déménagement des trous en péril.

21/05/2020

Golf Ilbarritz 18tr. The Pebble Beach Europeen du 21 siècle
30 mai, 22:13 ·
UN GOLF 18 TR. a BIARRITZ....ILBARRITZ ?
Ce texte de loi a été enrichi de plusieurs amendements portés par des députés du groupe La République En marche (LREM). L’un d’eux veut donner plus de pouvoirs aux maires pour construire en bord de mer.
La France championne du monde des dérogations, les députés votent des lois et proposent des dérogations aux lobbies pour contourner ces lois. Magnifique.

Emplacement

Téléphone

Adresse


Ilbarritz
Biarritz
64200
Autres Parcours de golf à Biarritz (voir toutes)
Golf de Biarritz le Phare Golf de Biarritz le Phare
2, Avenue Edith Cavell
Biarritz, 64200

Le Golf de Biarritz le Phare créé en 1888 s'étend sur 34 hectares. C'est un par 69 d'une longueur

Biarritz Golf Academie Biarritz Golf Academie
Golf Du Phare, 2 Avenue Edith Cavell
Biarritz, 64200

Biarritz Golf Académie vous accueille au Golf de Biarritz "Le Phare". Quelque soit votre niveau ou vos envies, David et Julien sont à votre disposition.